La rupture

Par défaut

La musique et sa transe implacable. La nuit enveloppant ce qui bondit furtivement de main en mains. L’ivresse, dangereuse et magnifique, interdite et salvatrice. Les corps qui dansent et se donnent, se réunissant au détour d’une explosions de notes. Explosions de watts dans la tête. La transe. Plus rien n’existe. Plus de fantômes, plus de questions et surtout, plus de souvenirs. Ici, s’il désire arrêter le temps, il le peut. C’est le Roi de la Nuit, le Roi des Baffles, un nouvel Alice avec de la barbe et des sourires se désintégrant dans le ventre.

 

Et merde ! Même l’absinthe a le goût de son absence.

 

Elle est partout, frêle femme-enfant, elle virevolte entre les hauts-parleurs géants, elle virevolte entre les cachets sans jamais en prendre. Elle a le vent, et cette foutue de joie qui rayonne du profond d’elle-même. Elle le poursuit dans la moindre des ses hallucinations, le sauvant du vide. Son souvenir est salvateur et il n’avait plus que cela pour vivre.

 

Son absence le tranchait et le manque lui faisait perdre le tête. Son cœur était tellement lourd qu’il ne dansait plus, lui qui avant dansait à la moindre mélodie. On ne peut pas danser avec un cœur lourd car il finirait par se détacher. Il rebondirait dans son corps et, pour finir, lui exploserait le cerveau.

Comment pouvait-il rester accroché à une fille si lâche, si fuyante ?

 

Il cherchait de nouvelles ivresses, de nouveaux corps mais aucun n’avait sa perfection. Les autres filles, elles n’éclataient pas de ce rire léger quand il commençait à leur faire l’amour, ce rire d’amour et de pure joie. Un putain de rire rempli de promesses.

 

Envolé.

 

Envolée la frêle petite fée, retournée enchanter d’autres vies.

 

Envolée sa raison.

 

Le bras lui pique.

 

Envolée sa vie.

Publicités

"

Bla ? Blablabla !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s