Monologue d’une tasse

Par défaut

Une tasse qui détend bien de bon matin après une nuit difficile 🙂

La jument verte

 olivia-desir-histoireQuand Valentyne m’a sorti du placard, lavé avec une éponge toute douce, puis lustré avec un torchon propre, j’ai senti qu’il se passait quelque chose d’inhabituel. D’habitude, elle ne prend pas autant soin de moi, elle me met direct dans le lave-vaisselle à 70 degrés et ne m’adresse pas la parole. Ensuite, quand elle a sorti son téléphone pour me prendre en photo, je ne me suis plus senti de joie. Je ne sais plus qui a dit cela mais j’allais enfin avoir « mon quart d’heure de gloire », la célébration de mon génie. 

.
Elle m’a pris en photo sous soutes les coutures – enfin c’est juste une façon de parler, je suis une tasse, je n’ai pas de coutures, j’ai été moulé d’un bloc, moi !
Elle s’est servi un café, à l’intérieur de ma petite personne, cela va sans dire, je lui suis absolument indispensable…

View original post 897 mots de plus

Publicités

Bla ? Blablabla !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s