Prix jeune écrivain (2)

Par défaut

Parce que chaque participant a droit à deux nouvelles ! Et qu’au vu des 15€ de participation, il vaut mieux en profiter 🙂

Sinon, quoi de neuf sous le soleil ? Je perçois la fin de mon stage, et donc la fin de ma formation (plus que trois moiiiis !)(et le stress du diplôme, et le stress des résultats …), du coup niveau écriture je suis plutôt plongée dans mémoire, dossiers, rapports sociaux et compagnie. Je trouve encore un peu de temps pour écrire, j’ai notamment envoyé hier ma participation au concours « (en)quête de méditerranée », organisé par la communauté d’agglomération de Provence. J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cette nouvelle, même si elle ne va pas plus loin qu’une participation, car c’est mon compagnon qui m’a donné l’histoire. Loufoque, bien évidemment, puisqu’on y parle de petite culotte bleue … La suite au prochain épisode !

*

Derrière la porte du hangar principal, Léo inspirait profondément pour tenter de calmer son impatience. Le jour qu’il tant attendu et espéré était enfin arrivé ! À partir d’aujourd’hui, il pourrait défendre ses recherches par du concret, et sa détermination ne pourrait qu’ébranler le monde. La réalité roulerait à ses pieds pour quémander quelques miettes de son génie. Il construisait un moment historique : vingt bébés, âgés de quelques heures à deux ans, seraient propulsés dans l’espace, à des années-lumières de la Terre, dans un isolement total. Un enfant sans contact humain devenait au mieux sauvage, un être hybride entre deux mondes, au pire il mourrait. Et si les seuls liens entretenus se tissaient avec des humanoïdes ? Les robots pouvaient-ils être des nounous ? Son idée, simple, se heurtait violemment à l’éthique majoritairement admise. Et pourquoi pas « juste » les envoyer au fin fond de la Sibérie ? Léo ricana dans sa barbe. Aucun lieu sur Terre ne serait à l’abri d’une révolte si son expérience était menée au terme. Cette réflexion hantait le scientifique et pour y répondre le plus justement possible, il avait rapidement compris qu’il devrait lutter contre l’instinct de protection de l’être humain. Loin des adultes, des sons familiers, perdus au milieu de l’espace, ces enfants n’auraient d’autres choix que de s’adapter aux robots et à leur nouvel environnement.

[…]

Publicités

Bla ? Blablabla !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s