En attendant que file le temps

Par défaut

Elle ne voit plus le soleil se lever

Le nez perdu dans ses liasses de papier,

Angoissée,

Ankylosée.

 

Il se dessine un nouveau tournant

Face contre terre, en pleurant

Face contre ciel, en chantant,

Et c’est l’inconnu qui danse dans le vent.

 

Elle attend le souffle coupé

Ses secondes qui s’étiolent en éternité,

Libérée,

Délivrée.

P1000747

Publicités

"

  1. Salut
    pour etre franc je préfère tes nouvelles a tes poèmes.
    Ici, soit ça manque de précision soit c’est trop capillotracté (tiré par les cheveux) pour moi. Mais ce n’est que mon point de vue personnel à moi qui m’appartient entièrement :p.
    Ps: petite faute de frappe dans la première ligne… ou je ne comprends vraiment rien de rien

    • C’est effectivement une faute de frappe, la honte haha.

      Après c’est vrai que c’est intéressant ce que tu dis, je me rend compte que je n’écris pas du tout pareil le format nouvelles/roman que poésie. Je trouve ce dernier style vraiment très intime tout bien réfléchi. Peut-être du coup peu montrable ? 🙂

Bla ? Blablabla !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s